spip_logo
30 juin 2015, par Claude Dargent

Tour Triangle 2nd Débat

Rappelons les revirements de la droite du 15e


Madame la Maire, chers collègues,

Il est toujours aventureux d’avancer que tout a été dit un sur sujet. Mais s’agissant de la Tour Triangle, on peut émettre l’idée que nous commençons dans cet hémicycle à bien connaître ce dossier.

On a déjà évoqué ici aujourd’hui la modification du programme visant à répondre à certaines des objections présentées lors de notre séance du 17 novembre dernier.

On a dit, déjà, combien cette évolution du projet assure une meilleure synergie avec le parc des expositions.

On a cité également la diminution de la surface de bureau pour faire de la place à un hôtel de 120 chambres et à un espace de co-working de 2 200 m² en lien avec les activités des salons et des congrès.

On a mis aussi en valeur le triplement de l’espace accessible au public, qui permettra de loger un centre culturel, un centre de santé en plus d’une crèche, d’un atrium, de deux restaurants, et d’un belvédère.

On a moins souligné que la négociation avec le porteur du projet, Unibail Rodamco a permis que ces transformations soient globalement neutres financièrement pour la Ville, malgré la baisse de 10% de la surface de bureau, dont on sait que c’est la fonction la plus lucrative pour un opérateur.

Donc on a presque déjà tout dit sur le fond du dossier, mais la question qui se pose surtout chers collègues est la suivante : Est-ce bien le contenu du dossier qui est décisif dans le positionnement de chacun d’entre nous ?

Pour éclairer cette question, je voudrais citer une analyse portant sur l’implantation de la Tour Triangle dans le 15e arrondissement. Je cite :

« Nous sommes aujourd’hui dans une nouvelle génération de tours. On le voit bien pour ce qui a été construit aux alentours de Paris. Donc il ne s’agit pas pour nous d’être pour ou contre les tours, il faut voir dans quelles conditions une tour doit être élaborée, si elle est utile pour le quartier, pour une ville, à quel endroit… »

Paris manque de bureaux dits « intelligents » aptes à accueillir des sièges de grandes entreprises qui aujourd’hui ont plutôt tendance à aller vers la banlieue. Il suffit de voir ce qui se passe chez notre voisin d’Issy-les-Moulineaux. Donc nous avons tout intérêt, je pense, à ce que des bureaux puissent être créés dans cet arrondissement »

« Cette tour […]doit être un plus finalement. Elle doit être accessible à tous, c’est ce que permettront, […] l’atrium géant à l’entrée principale, les belvédères qui sont prévus ainsi qu’évidement la requalification de la voirie alentour, de la place de la porte de Versailles, l’espace vert […] un certain nombre d’aménagements, des commerces sur la rue Ernest Renan et la création de 5000 emplois »

Je voulais rappeler tous ces éléments qui fondent notre accord pour que cette tour soit réussie et préfigure la modernisation du Parc des expositions.

« je crois que le 15e dispose d’un atout extraordinaire, c’est celui d’être à la fois très dense et de disposer d’emprises foncières considérables qui permettent d’oser des gestes architecturaux forts »

« Ce secteur deviendra donc un site d’exception et il sera extrêmement valorisé avec, nous le souhaitons tous, une tour de dernière génération qui modifiera c’est vrai en profondeur l’image du sud du 15e qui deviendra un quartier d’activités dynamique, audacieux, précurseur, un site qui attire des activités à forte valeur ajoutée dont c’est notre souhait en tout cas nos administrés seront particulièrement fiers. »

Et bien chers collègues, ces propos ont été tenus à propos de la délibération au conseil du 15e arrondissement dans sa séance du 21 mars 2011 . Et leur auteur, comme vous pourrez le vérifier dans le procès-verbal, c’est notre collègue, Philippe Goujon Député Maire du 15e.

Je vous remercie.

spip_news

spip_agenda

Espace privé
Conception et réalisation © La Fleur Design