spip_logo
16 décembre 2015, par Claude Dargent

Conseil d’arrondissement du 30 novembre 2015

la droite contre un autre centre d’hébergement d’urgence.


Lors du dernier conseil d’arrondissement du 30 novembre 2015, nous avons eu à nous prononcer sur des dossiers importants.

Ceux-ci concernaient principalement la création de nouveaux logements sociaux dans l’arrondissement. Il convient de rappeler qu’il y a dans le 15e près de 10 000 demandeurs de logement. Avec 16% seulement de logements sociaux, notre arrondissement demeure par ailleurs très en dessous du plancher fixé par la loi à 25%.

La droite comme à son habitude s’est prononcée contre la plupart des délibérations. Ce dogmatisme nous est maintenant familier ; mais cela démontre une fois de plus, le peu de considération qu’elle sur ce sujet et pour les demandeurs de logement.

Un dossier a particulièrement marqué ce conseil. Il s’agit d’un vœu du groupe « les Républicains » du 15e contre l’installation d’un centre hébergement d’urgence aux Frères Voisin.

Dans le cadre du plan hivernal d’aide aux SDF, la préfecture a proposé qu’un centre puisse être installé, dans un bâtiment de Paris Habitat (28, rue du Colonel Pierre Avia). Cet immeuble est actuellement inoccupé, en attendant le démarrage des travaux qui permettront d’accueillir à terme 141 logements étudiants fin 2018. Les travaux devront démarrer en Mars 2017.

Le groupe « les Républicains » du 15e arrondissement a appelé au travers d’un vœu à refuser la création du centre d’hébergement d’urgence, bien que temporaire.

Ce vœu que la majorité du 15e n’a d’ailleurs pas osé porter en conseil de Paris est indigne.

Il y a une dimension morale dans la situation à laquelle nous sommes confrontés. Car il s’agit bien ici d’accueillir des femmes, des enfants, des familles à la rue. Il appartiendra ensuite à chacun de juger la façon que nous avons de traiter les problèmes de précarité et des positionnements du groupe « les Républicains » du 15e.

Nous pouvons par ailleurs rappeler son comportement et ses arguments pour fermer le Centre d’Hébergement d’Urgence de la rue du Bessin. La seule contribution de Philippe Goujon a été d’installer le doute et la peur en qualifiant ce Centre d’Hébergement d’Urgence de « campement » puis de « mini-Sangatte », ou encore l’instrumentalisation des riverains contre le centre d’accueil de jour pour SDF rue du clos Feuquières.

spip_news

spip_agenda

Espace privé
Conception et réalisation © La Fleur Design